5 outils d'amélioration pour une bonne organisation industrielle - Consept

5 outils d’amélioration pour une bonne organisation industrielle

5 outils d’amélioration pour une bonne organisation industrielle

 

Outils d'organisation

 

Chaque entreprise souhaite inscrire durablement son entreprise dans une réelle dynamique d’amélioration continue. Une bonne organisation industrielle passe par l’utilisation de méthodes et d’outils adaptés à la situation et à l’objectif recherché. Les ingénieurs de Consept Ingénierie maîtrisent ces outils de la qualité et peuvent aider les clients de Consept à les mettre en œuvre dans le cadre de leurs projets.

 

A travers cet article, nous allons parler de 5 outils d’amélioration de la qualité. Il existe un grand nombre d’outils et chaque outil est différent dans son but recherché. Certains outils sont nécessaires pour un pilotage efficace de l’entreprise, d’autres pour valider la conception d’un produit, pour vérifier la fiabilité d’un processus ou encore pour identifier les causes d’un dysfonctionnement.

 

PDCA

PDCA est un acronyme anglais formé par quatre verbes d’action : Plan, Do, Check et Act. En français, cela signifie : Planifier, Déployer, Contrôler et Anticiper. Derrière cet acronyme se cache une approche de l’amélioration continue et de la résolution de problèmes.

 

La méthode PDCA respecte donc quatre étapes :

 

  • Planifier en prenant le temps de la réflexion sur l’action que l’on s’apprête à mener.

 

  • Déployer les actions planifiés : c’est la phase d’action qui suit obligatoirement la préparation préliminaire.

 

  • Contrôler les résultats au moyen d’indicateurs dont la nature et les modalités de recueil ont été défini durant l’étape de planification.

 

  • Adapter l’action si le résultat n’est pas conforme aux attentes et anticiper la prochaine action pour corriger la trajectoire.

 

Les quatre étapes forment un processus d’investigation. Si ce protocole est suivi scrupuleresement, c’est une démarche formelle et rigoureuse. En respectant ces phases, on obtient des résultats solides et durables, plus rapidement.

 

Pour éviter toutes déconvenues, la bonne approche consiste à prendre le temps de comprendre, d’élaborer un plan et de décider en groupe. Une fois les conditions remplies, il n’y a plus qu’à appliquer les décisions sans perdre de temps. Bien des personnes ont du mal à comprendre qu’il faut d’abord prendre du temps en préparation et en réflexion pour gagner du temps ensuite.

 

QQOQCCP

La méthode QQOQCCP est un outil de la qualité très efficace pour cerner le plus possible un problème, une cause ou encore une situation donnée. Son nom vient des questions auxquelles on doit répondre :

 

  • Quoi ? : De quoi s’agit-il ?

 

  • Qui ? : Qui est concerné ?

 

  • ? : Où cela se produit-il ?

 

  • Quand ? : Quand cela survient-il ? 

 

  • Comment ? : Comment procède-t-on ?

 

  • Combien ? : Combien de fois cela se produit-il ? 

 

  • Pourquoi ? : Pourquoi cela se passe-t-il ainsi ?

 

Diagramme de Pareto

Le diagramme de Pareto est un outil graphique d’analyse, de prise de décision et de communication. Il se présente sous la forme d’un histogramme de distribution, dont les plus grandes colonnes, celles qui représentent les occurrences les plus fréquentes, sont conventionnellement placées à gauche. Le diagramme est ensuite décroissant par la droite. Une ligne de cumul indique l’importance relative cumulée des colonnes. L’intérêt du diagramme de Pareto est donc de montrer que dans un premier temps il est plus payant d’attaquer les trois ou quatre premières causes de défauts, plutôt que de chercher à élucider des causes qui n’apparaissent que très rarement.

 

Le diagramme de Pareto permet de mettre en évidence la loi des « 80/20 », c’est-à-dire que 20% des causes provoquent 80% des effets, et donc qu’une grande partie du problème peut être résolue en traitant un nombre limité de causes. Le diagramme de Pareto permet donc de déterminer les priorités d’actions.

 

5S

La méthode des 5S est un outil d’amélioration continue japonais permettant d’optimiser l’organisation et l’efficacité d’un poste de travail, d’un service ou d’une entreprise. Il est basé sur la participation du personnel qui prend en charge et organise son espace de travail. C’est un outil essentiel pour amorcer une démarche de qualité totale (TQM), soit une démarche de gestion de la qualité dont l’objectif est l’obtention d’une très large mobilisation et implication de toute l’entreprise pour parvenir à une qualité parfaite en réduisant au minimum les gaspillages et en améliorant en permanence les éléments de sortie.

 

5S vient des initiales des mots clés de la méthode :

 

  • Seiri / Débarrasser : Éliminer ce qui est inutile.

 

  • Seiton / Ranger : Classer, ordonner ce qui est utile.

 

  • Seiso / Nettoyer : Tenir propre les outils, les équipements ou l’atelier.

 

  • Seiketsu / Organiser : Établir et formaliser des règles.

 

  • Shitsuke / Maintenir la rigueur : Respecter les règles.

 

8D

La résolution complète et efficace des anomalies et non-conformités nécessite l’utilisation d’une méthode qui permet de ne pas passer à côté de certaines étapes clés. La méthode 8D (ou 8 DO) comporte huit étapes. C’est une méthode qui est orientée vers le travail en équipe pour résoudre les problèmes de manière structurée.

 

Les 8 étapes sont les suivantes :

 

  • 1D : Constitution d’un groupe d’action corrective et nomination de l’animateur.

 

  • 2D : Définition du problème à traiter.

 

  • 3D : Mise en place des mesures de sauvegarde et/ou des actions curatives.

 

  • 4D : Recherche des causes du problème.

 

  • 5D : Sélection des actions correctives.

 

  • 6D : Mise en place des actions correctives retenues.

 

  • 7D : Actions préventives.

 

  • 8D : Mesure de l’efficacité des actions engagées, reconnaissance du travail de l’équipe, clôture du dossier.

 

Chaque outil mis en avant dans cet article facilite donc l’atteinte des objectifs car ils apportent des méthodologies aguerries et permettent d’orienter les efforts des salariés afin d’éviter toute dispersion. Ceci est important car il faut souvent travailler ensemble car tous les processus et activités de l’entreprise sont interdépendants.

 

Article publié le 31/08/2018.

Suivez Consept sur Linkedin