Ingénierie industrielle sur le blog de Consept - Assembleur de talents

Ingénierie industrielle

Virginie, ingénieure d’affaires et coach professionnelle

Virginie est ingénieure d’affaires chez Consept et coach professionnelle. Au sein de Consept, il lui arrive de coacher les candidats et les collaborateurs.

Virginie ingénieure d'affaires

Parcours professionnel

Virginie a intégré Consept en 2015 en tant que Chargée de Recrutement sur l’Agence de Toulouse. Puis elle a évolué sur des postes de Chargée de développement commerciale et Ingénieur d’Affaires Junior. En 2017, elle est allée voir d’autres secteurs (automobile, GNSS…) jusqu’à prendre la direction d’une agence de consulting. Elle est revenue chez Consept en Septembre 2019 en tant qu’ingénieure d’affaires pour développer les activités Toulousaine. Elle intervient sur le recrutement, le développement commercial et le management de ses futures équipes.

En parallèle de ce parcours professionnel, Virginie est soucieuse du bien-être des gens, ce qui l’a poussé à suivre des formations à distance pour devenir coach.

Elle a passé plusieurs certifications auprès d’organismes de formations agréés :

Certification coach professionnel

Cette certification lui permet d’aider au développement des compétences professionnelles telles que le leader ship et la confiance à soi.

Virginie participe aussi au développement de la performance collective et individuelle.

Elle coache les managers pour leur permettre d’attirer la confiance et le respect de leurs collaborateurs mais aussi des instituteurs et professeurs qui ont besoin de prendre de l’assurance pour parler devant leurs classes.

Virginie intervient bénévolement au sein d’une association de parents d’élèves sur le domaine de l’emploi : elle les aide à réaliser leur CV et leur donne des conseils pour avoir la bonne attitude.

Coach en analyse transactionnelle

L’analyse transactionnelle permet de comprendre comment les gens fonctionnent et facilite la transaction entre des personnes pour avoir une communication plus fluide.

Coach en psychologie positive

La psychologie positive a pour but d’élever, de renforcer l’estime et l’efficacité des autres.

Programmation Neuro-Linguistique

Virginie pratique aussi la Programmation Neuro-Linguistique (PNL). Il s’agit d’un ensemble de techniques de communication et de transformation de soi qui s’intéresse à nos réactions plutôt qu’aux origines de nos comportements.

Au sein de Consept, elle a une démarche de coaching avec les candidats et les collaborateurs.

 

« On a tous le droit d’être comme on est avec nos points forts et nos points faibles.
En favorisant le potentiel des gens, on obtient le meilleur d’eux.
Je suis pour la valorisation et la coopération plutôt que la sanction. »
Virginie PECORARO

 

 

Vous souhaitez rencontrer Virginie ? Consultez les offres d’emploi Consept de la région Sud Ouest !

Guillaume, programmeur FAO pour des pièces de satellites

Guillaume est intervenu sur des pièces de satellites pour le compte d’un client. Il était aidé de Patrick pour cette mission. Tous les deux maîtrisent des logiciels de CFAO.

 

Présentation Guillaume

Guillaume est programmeur FAO chez Consept. Il travaille sur le logiciel de CFAO CATIA et maîtrise aussi le logiciel de CFAO : NX-Siemens.

Le projet

Guillaume a réalisé une mission pour le compte d’une entreprise spécialisée dans le prototype. Il avait pour projet d’effectuer un prototype pour satellite.

Le client avait défini la CAO et le plan 3D et un programmeur interne du client avait commencé l’ébauche du projet.

Il s’agissait de deux coques qui s’assemblent avec des faisceaux à l’intérieur. La mission consistait à programmer les trajectoires outils (de la fraise) sur CATIA. Il était ensuite indispensable de faire une simulation sur NCSIMUL.

CFAO - Guillaume programmeur FAO

Guillaume programmeur CFAO

Contraintes techniques

  • Timing court : à chaque fois qu’un programme est fait sur CATIA, il est passé directement sur machine. Il n’y a donc pas le droit à l’erreur.
  • Au fur et à mesure de l’usinage, des déformations peuvent se produire : il faut revoir les stratégies. Les pièces ont tendances à vriller, il est donc indispensable de prévoir des surfaçages pour se repositionner sur le posage suivant afin d‘être à plat.
  • La précision : La pièce est assez longue et ne comporte que des petites épaisseurs (inférieures à 2 mm), il faut donc être très rigoureux.
  • Les 8 ou 9 raidisseurs ont une pente de rayon 0,2mm. C’est extrêmement fin et nécessite donc beaucoup d’opérations pour être précis.

Durée de la mission

Début septembre 2019 à fin décembre 2019

 

Lexique

  • CFAO : Conception Fabrication Assistée par Ordinateur
  • CAO : Conception Assistée par Ordinateur
  • CATIA : Logiciel de CFAO
  • NCSIMUL : Logiciel de simulation d’usinage qui permet de simuler, vérifier, optimiser, et revoir les programmes d’usinage.

 

Vous avec des compétences en programmation FAO ? Rejoignez notre TEAM !

Consultez nos offres d’emploi ou envoyez-nous une candidature spontanée.

Qu’est-ce que la R&D (Recherche & Développement) ?

Qu’est-ce que la R&D (Recherche & Développement) ?

 

Recherche & Développement

 

On entend souvent parler de Recherche & Développement (R&D). Beaucoup de personnes ont d’ailleurs tendance à confondre R&D et innovation. Néanmoins, ces deux notions n’ont pas la même signification. En général, la R&D s’inscrit bien avant l’innovation, comme une source à celle-ci. Les collaborateurs de Consept Ingénierie connaissent bien la différence entre ces deux notions et sont à même d’offrir leurs services en R&D dans des domaines riches et variés. Mais alors, qu’est-ce que la R&D ? Quelle est la différence entre la R&D et l’innovation ?

 

Définition de l’INSEE : La R&D englobe les travaux de création entrepris de façon systématique en vue d’accroître la somme des connaissances, y compris la connaissance de l’homme, de la culture et de la société, ainsi que l’utilisation de cette somme de connaissances pour de nouvelles applications. La R&D regroupe de façon exclusive les activités suivantes :

 

  • La recherche fondamentale : Les travaux sont entrepris soit par pur intérêt scientifique, soit pour apporter une contribution théorique à la résolution de problèmes techniques.

 

  • La recherche appliquée : La recherche vise à discerner les applications possibles des résultats d’une recherche fondamentale ou à trouver des solutions nouvelles permettant d’atteindre un objectif déterminé choisi à l’avance.

 

  • Le développement expérimental : Le développement est fondé sur des connaissances obtenues par la recherche ou par l’expérience pratique qui est effectué en vue de lancer de nouveaux produits, d’établir de nouveaux procédés ou d’améliorer ceux qui existent déjà.

 

Voici donc le rôle de la R&D, bien avant que la notion d’innovation apparaisse. Quant à elle, l’innovation s’apparente à la mise au point d’un service, d’un produit ou d’un procédé nouveau. Il faut noter que l’innovation n’émane pas toujours des efforts de la R&D. L’innovation peut également avoir pour origine l’apprentissage par la pratique, l’imitation ou l’achat de technologie. L’innovation peut aussi correspondre à l’adaptation d’un produit existant à un nouveau marché ou au repositionnement d’un produit sur un segment de marché différent. L’innovation peut donc s’appuyer qu’en partie sur les travaux de R&D.

 

Ce qui permet réellement de distinguer la R&D des autres activités scientifiques et technologiques est l’existence, au sein de la R&D, d’un élément de nouveauté non négligeable et de la dissipation d’une incertitude scientifique et/ou technologique. La R&D s’attache à la découverte et à l’application de connaissances scientifiques dans le but de créer un produit ou les pièces qui le composent. Finalement, cette fonction peut aussi inclure le développement du processus de fabrication du produit. 

 

Article publié le 07/09/2018.

5 outils d’amélioration pour une bonne organisation industrielle

5 outils d’amélioration pour une bonne organisation industrielle

 

Outils d'organisation

 

Chaque entreprise souhaite inscrire durablement son entreprise dans une réelle dynamique d’amélioration continue. Une bonne organisation industrielle passe par l’utilisation de méthodes et d’outils adaptés à la situation et à l’objectif recherché. Les ingénieurs de Consept Ingénierie maîtrisent ces outils de la qualité et peuvent aider les clients de Consept à les mettre en œuvre dans le cadre de leurs projets.

 

A travers cet article, nous allons parler de 5 outils d’amélioration de la qualité. Il existe un grand nombre d’outils et chaque outil est différent dans son but recherché. Certains outils sont nécessaires pour un pilotage efficace de l’entreprise, d’autres pour valider la conception d’un produit, pour vérifier la fiabilité d’un processus ou encore pour identifier les causes d’un dysfonctionnement.

 

PDCA

PDCA est un acronyme anglais formé par quatre verbes d’action : Plan, Do, Check et Act. En français, cela signifie : Planifier, Déployer, Contrôler et Anticiper. Derrière cet acronyme se cache une approche de l’amélioration continue et de la résolution de problèmes.

 

La méthode PDCA respecte donc quatre étapes :

 

  • Planifier en prenant le temps de la réflexion sur l’action que l’on s’apprête à mener.

 

  • Déployer les actions planifiés : c’est la phase d’action qui suit obligatoirement la préparation préliminaire.

 

  • Contrôler les résultats au moyen d’indicateurs dont la nature et les modalités de recueil ont été défini durant l’étape de planification.

 

  • Adapter l’action si le résultat n’est pas conforme aux attentes et anticiper la prochaine action pour corriger la trajectoire.

 

Les quatre étapes forment un processus d’investigation. Si ce protocole est suivi scrupuleresement, c’est une démarche formelle et rigoureuse. En respectant ces phases, on obtient des résultats solides et durables, plus rapidement.

 

Pour éviter toutes déconvenues, la bonne approche consiste à prendre le temps de comprendre, d’élaborer un plan et de décider en groupe. Une fois les conditions remplies, il n’y a plus qu’à appliquer les décisions sans perdre de temps. Bien des personnes ont du mal à comprendre qu’il faut d’abord prendre du temps en préparation et en réflexion pour gagner du temps ensuite.

 

QQOQCCP

La méthode QQOQCCP est un outil de la qualité très efficace pour cerner le plus possible un problème, une cause ou encore une situation donnée. Son nom vient des questions auxquelles on doit répondre :

 

  • Quoi ? : De quoi s’agit-il ?

 

  • Qui ? : Qui est concerné ?

 

  • ? : Où cela se produit-il ?

 

  • Quand ? : Quand cela survient-il ? 

 

  • Comment ? : Comment procède-t-on ?

 

  • Combien ? : Combien de fois cela se produit-il ? 

 

  • Pourquoi ? : Pourquoi cela se passe-t-il ainsi ?

 

Diagramme de Pareto

Le diagramme de Pareto est un outil graphique d’analyse, de prise de décision et de communication. Il se présente sous la forme d’un histogramme de distribution, dont les plus grandes colonnes, celles qui représentent les occurrences les plus fréquentes, sont conventionnellement placées à gauche. Le diagramme est ensuite décroissant par la droite. Une ligne de cumul indique l’importance relative cumulée des colonnes. L’intérêt du diagramme de Pareto est donc de montrer que dans un premier temps il est plus payant d’attaquer les trois ou quatre premières causes de défauts, plutôt que de chercher à élucider des causes qui n’apparaissent que très rarement.

 

Le diagramme de Pareto permet de mettre en évidence la loi des « 80/20 », c’est-à-dire que 20% des causes provoquent 80% des effets, et donc qu’une grande partie du problème peut être résolue en traitant un nombre limité de causes. Le diagramme de Pareto permet donc de déterminer les priorités d’actions.

 

5S

La méthode des 5S est un outil d’amélioration continue japonais permettant d’optimiser l’organisation et l’efficacité d’un poste de travail, d’un service ou d’une entreprise. Il est basé sur la participation du personnel qui prend en charge et organise son espace de travail. C’est un outil essentiel pour amorcer une démarche de qualité totale (TQM), soit une démarche de gestion de la qualité dont l’objectif est l’obtention d’une très large mobilisation et implication de toute l’entreprise pour parvenir à une qualité parfaite en réduisant au minimum les gaspillages et en améliorant en permanence les éléments de sortie.

 

5S vient des initiales des mots clés de la méthode :

 

  • Seiri / Débarrasser : Éliminer ce qui est inutile.

 

  • Seiton / Ranger : Classer, ordonner ce qui est utile.

 

  • Seiso / Nettoyer : Tenir propre les outils, les équipements ou l’atelier.

 

  • Seiketsu / Organiser : Établir et formaliser des règles.

 

  • Shitsuke / Maintenir la rigueur : Respecter les règles.

 

8D

La résolution complète et efficace des anomalies et non-conformités nécessite l’utilisation d’une méthode qui permet de ne pas passer à côté de certaines étapes clés. La méthode 8D (ou 8 DO) comporte huit étapes. C’est une méthode qui est orientée vers le travail en équipe pour résoudre les problèmes de manière structurée.

 

Les 8 étapes sont les suivantes :

 

  • 1D : Constitution d’un groupe d’action corrective et nomination de l’animateur.

 

  • 2D : Définition du problème à traiter.

 

  • 3D : Mise en place des mesures de sauvegarde et/ou des actions curatives.

 

  • 4D : Recherche des causes du problème.

 

  • 5D : Sélection des actions correctives.

 

  • 6D : Mise en place des actions correctives retenues.

 

  • 7D : Actions préventives.

 

  • 8D : Mesure de l’efficacité des actions engagées, reconnaissance du travail de l’équipe, clôture du dossier.

 

Chaque outil mis en avant dans cet article facilite donc l’atteinte des objectifs car ils apportent des méthodologies aguerries et permettent d’orienter les efforts des salariés afin d’éviter toute dispersion. Ceci est important car il faut souvent travailler ensemble car tous les processus et activités de l’entreprise sont interdépendants.

 

Article publié le 31/08/2018.

Qu’est-ce qu’une bonne organisation industrielle ?

Qu’est-ce qu’une bonne organisation industrielle ?

 

Organisation

 

L’organisation industrielle est essentielle afin d’asseoir le développement de son activité. Il convient de bâtir une organisation cohérente en se posant des questions diverses et variées sur l’organisation de son entreprise. Une réflexion approfondie permet de construire une solide ossature afin de supporter le développement de la société. Les ingénieurs de Consept Ingénierie travaillent au quotidien sur cette problématique afin de proposer aux clients les meilleurs outils pour améliorer leur quotidien. 

 

Au sein d’une entreprise, il faut mettre en place une organisation capable de réagir rapidement, de manière adaptée et en impliquant les bonnes personnes. Une bonne stratégie repose majoritairement sur une bonne organisation et celle-ci permet d’allouer les moyens nécessaires à l’atteinte des objectifs fixés par l’entreprise.

 

Qu’est-ce qu’une bonne organisation ? L’organisation industrielle correspond à la partie interne de l’entreprise. Les clients n’ont pas connaissance de celle-ci. Une bonne organisation suit quatre dimensions essentielles : la structure, le capital humain, les systèmes et la culture.

 

  • La structure organisationnelle d’une organisation est l’ensemble de ses règles de répartition de l’autorité, des tâches, de contrôle et de coordination. Elle est représentée visuellement par un organigramme.

 

  • Le capital humain se compose des hommes et des compétences de ceux-ci, mais aussi de leur motivation, de caractéristiques socio-culturelles et du style de management.

 

  • Les systèmes recouvrent différents aspects comme le système de management et le système d’information. Le système de management correspond à l’ensemble des activités par lesquelles l’organisme définit, met en œuvre et revoit sa politique et ses objectifs conformément à sa stratégie. Le système d’information est un ensemble organisé de ressources qui permet de collecter, stocker, traiter et distribuer de l’information, grâce à un ordinateur.

 

  • La culture d’entreprise est un ensemble de connaissances, de valeurs et de comportements qui facilite le fonctionnement d’une entreprise en étant partagé par la plupart de ses membres. La culture est ce qui fait que chaque organisation est unique. Deux entreprises peuvent suivre la même stratégie, avoir les mêmes structures, recourir aux mêmes systèmes de gestion, elles ont néanmoins leur propre culture.

 

Ces dimensions interagissent entre elles. Une culture basée sur le « culte du chef » aura tendance à générer une structure très formelle avec une centralisation des décisions, des systèmes privilégiant le contrôle et une information descendante. À l’inverse, une entreprise baignant dans un esprit entrepreneurial privilégiera l’autonomie. Le style de management sera plutôt participatif, et la structure sera souple : une standardisation des procédures réduite au minimum, un accent mis sur l’informel, les hommes posséderont de larges compétences et une large autonomie dans leurs tâches.

 

Bien que caricaturales, ces illustrations montrent l’importance de chercher la cohérence entre les différents piliers de l’organisation afin de trouver la bonne organisation pour correspondre aux valeurs de son entreprise. 

 

Article publié le 17/08/2018.

Qu’est-ce que la norme ISO 9001:2015 ?

Qu’est-ce que la norme ISO 9001:2015 ?

 

Les démarches en termes de qualité apportent des garanties supplémentaires aux entreprises afin de se développer. Ce sont des clés pour améliorer le fonctionnement de l’entreprise, offrir de meilleures conditions de travail aux collaborateurs et rendre les processus plus efficaces. Consept s’implique à travers une démarche qualité et est certifié ISO 9001:2015. Mais, qu’est-ce que la norme ISO 9001:2015 ? Quels sont les avantages de cette norme ?

 

Ces démarches en termes de qualité se composent essentiellement de normes diverses et variées. Les normes sont des accords documentés qui contiennent des spécifications précises destinées à une application répétitive et utilisées systématiquement comme des règles, des lignes directrices ou des définitions de caractéristiques, pour assurer que les matériaux, produits, processus et services sont aptes à leur emploi.

 

ISO 9001 est une norme qui établit les exigences relatives à un système de management de la qualité. Elle aide les entreprises à gagner en efficacité et à accroître la satisfaction de leurs clients. La norme ISO 9001:2015 marque une évolution de la norme et remplace l’ancienne version qui date de 2008. 

 

Qu’est-ce qu’un système de management de la qualité ? Le système de management de la qualité est une démarche utilisée afin de définir comment une entreprise peut satisfaire les exigences de ses clients et celles des autres parties intéressées par ses activités. La norme ISO 9001 repose sur le concept d’amélioration continue, soit en un effort continu pour améliorer les produits, les services ou les processus. Les objectifs en termes de « qualité » ne sont donc pas spécifiés. À travers cette norme, les entreprises et organismes doivent définir eux-mêmes leurs objectifs et chercher constamment à améliorer leurs processus pour les atteindre. ISO 9001 est fondée sur sept principes de management de la qualité : l’orientation client, le leadership, l’implication du personnel, l’approche processus, l’amélioration, la prise de décision fondée sur les preuves et le management des relations avec les parties intéressées.

 

La norme ISO 9001:2015 apporte de nombreux avantages à une entreprise à travers le système de management de la qualité : 

 

  • La norme permet d’évaluer le contexte global d’une entreprise afin de mieux établir quelles sont les parties intéressées par ses activités et ce qu’elles attendent de l’entreprise. Cela permet de définir clairement des objectifs et d’identifier de nouvelles opportunités d’affaires.

 

  • La norme donne la priorité aux clients en veillant constamment à répondre à leurs besoins et à dépasser leurs attentes. Cela permet de s’assurer une clientèle régulière, de gagner de nouveaux clients et de développer son entreprise.

 

  • Cette norme permet aux entreprises de travailler de façon plus efficace car tous les processus sont alignés et compris par l’ensemble du personnel de l’entreprise. L’établissement gagne ainsi en productivité et en efficacité, tout en réduisant ses coûts internes.

 

  • La norme permet de répondre aux exigences légales et réglementaires applicables.

 

  • La norme permet de conquérir de nouveaux marchés, car, dans certains secteurs et pour certains clients, la conformité à la norme ISO 9001 est un critère essentiel.

 

  • La norme permet d’identifier et de gérer les risques associés à une activité.

 

Pourquoi réviser la norme ISO 9001 ? Toutes les normes ISO sont réexaminées régulièrement en vue de leur révision éventuelle pour s’assurer qu’elles conservent toute leur pertinence. La mise à jour d’ISO 9001 rend compte des différents défis auxquels font désormais face les entreprises. Pour garder toute sa pertinence, ISO 9001 doit refléter ces changements.

 

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter le site de l’Organisation Internationale de Normalisation (ISO).

 

Article publié le 10/08/2018.